Former des adultes, est-ce différent ?

Connaître son public Feb 28, 2020

L’apprentissage est, d’une certaine manière, plus difficile pour un apprenant adulte. II possède généralement des capacités de mémorisation moins importantes que l’enfant – par manque de pratique essentiellement – et son esprit s'avère moins ouvert à la nouveauté, moins malléable car déjà empli de convictions et de certitudes. Néanmoins, l’adulte a tout de même pour lui une expérience plus longue qui peut servir la compréhension et un esprit critique plus développé qui lui permet de trier les informations et de les exploiter avec justesse. Dans ce billet, je vous dessine à grands traits les principales caractéristiques de l'apprentissage chez les adultes et vous propose quelques conseils pour développer des formations qui s'appuient sur leurs besoins.

"Andragogie" plutôt que "pédagogie"

L’andragogie désigne l’art et la science d’enseigner aux adultes. Elle s’oppose à la pédagogie, qui concerne l’enseignement aux enfants.

Le terme « andragogie » est formé à partir de deux mots du grec ancien, anèr, andros (ἀνήρ, ἀνδρὀς), qui signifie « l'homme », dans le sens d’humain mâle, par opposition à gunè (γυνή) la femme, et agogos (ἀγωγός), qui veut dire « le guide ». On désigne donc par andragogie l'ensemble de techniques susceptibles d'amener à la connaissance, d'éduquer, de former des apprentis, des travailleurs (Wikipedia).

Les caractéristiques de l'apprenant adulte

Je vous dresse quelques grandes caractéristiques de profils types d'apprenants adultes  :

  • Il apprend pour un besoin ou un usage direct
  • Il participe souvent sur une base volontaire
  • Il adapte et complète sans cesse ses connaissances
  • Il possède une expérience complète, diversifiée et très intégrée
  • Il démontre une volonté systématique de percevoir l'utilité de la formation ou de l'acquisition des connaissances
  • Il manifeste de l’intérêt à écouter ainsi qu'à partager les connaissances et les expériences des différents membres d’un groupe d’apprenants
  • Il a une conscience aiguë de la valeur du temps
  • Ses intérêts en termes de formation se concentrent plus spécifiquement sur des besoins ou difficultés qu'il rencontre
  • Il s’adapte plus difficilement à la nouveauté
  • II possède une capacité physique et de concentration moins grande, ce qui peut rendre l’apprentissage plus difficile

Comment former des adultes ?

Motiver les participants

L’adulte doit être motivé pour entreprendre une activité de formation qui répond à ses besoins ou à ses intérêts ; cette motivation doit être encore plus importante dans le cadre d’une formation en ligne qui ne possède pas de contrainte de présence. La compréhension de l'utilité de l’apprentissage est donc le point de départ d’une activité de formation. Pour cela, la formation doit clairement énoncer les objectifs, car l’adulte souhaite comprendre à quoi lui servira cette formation une fois de retour au travail.

Ancrer dans la réalité professionnelle

Les activités d'apprentissage doivent être ancrées la réalité professionnelle des participants et sur des situations concrètes, plutôt que sur des apports théorique. Ces activités doivent également faire des liens entre les nouveaux acquis et la manière de les mobiliser sur le terrain.

Mobiliser l’expérience des participants

La mobilisation de l’expérience des participants doit être un des éléments clés d’une formation. Celle-ci va les amener à prendre conscience de leurs besoins et envies qu’ils pourront satisfaire grâce à la formation. Elle va également les rendre capables de justifier ses choix et de convaincre de la cohérence et de l’utilité du programme de formation.

Gérer l’hétérogénéité

Un groupe d’apprenants adultes est souvent plus hétérogène qu’un groupe d’enfants. Le formateur doit donc tenir compte des différences individuelles pour adapter ses activités.

Permettre de comprendre pour apprendre

La démarche doit être logique et insérer des relations de cause à effet, avec la nécessité de vulgariser l’enseignement. L’adulte doit apprendre sans effort.

Proposer une participation active

Plus l’adulte agit, plus il apprend. La formation doit donc mobiliser des techniques qui favorisent la participation et veiller au respect, à l’écoute, au droit de parole, etc.

Créer un espace de confiance

Une des principales craintes des adultes qui suivent une formation est d’être jugés. L’idée de ne pas être à la hauteur, de passer pour un incompétent ou de donner une mauvaise image d’eux-mêmes à leurs collègues peut aboutir à un échec. Donc, dès le début d’une formation, il faut instaurer une relation de confiance entre les participants ainsi qu’avec le formateur.


Inscrivez-vous à ma newsletter !

Je vous propose une newsletter que vous allez adorer recevoir ! Vous y retrouverez, chaque lundi, un édito, un résumé de chacun des trois articles de la semaine ainsi qu’une sélection de liens, de ressources et d’outils tirés de ma veille quotidienne.

* indicates required

Nicolas Roland

Je suis learning experience designer (Caféine.Studio) et enseignant à l’Université libre de Bruxelles (certificat "Enseigner dans le supérieur avec le numérique").